Vous avez peur du regard des autres? Aujourd’hui, Elodie Florenti, la fondatrice du blog Choisir de Réussir, vous répond! Après plus de 15 années dans le monde de l’entreprise, passionnée de développement personnel, de performance et de réussite, elle oeuvre aujourd’hui pour accompagner particuliers et entreprises qui, comme elle, ont choisi de réussir.

Comment fait-on pour ne plus jamais avoir peur du regard des autres ?

Ouuuuf , voilà le genre de question qui pourrait nous faire trembler rien qu’à la lire, et encore plus si on se la pose vraiment. Je m’adresse bien évidemment à toutes celles et ceux dont la vie est devenue une épreuve tellement le poids du regard des autres est lourd à porter, et à supporter.
Il est même devenu un véritable frein à votre épanouissement. Mais pour la plupart, vous avez fini par vous y faire et vous adapter malgré vous .
Mais alors, quel est la source de cette peur que l’on nomme blemmophobie ?
Je n’aime pas utiliser ce terme de blemmophobie, qui, bien que certainement juste, s’apparente trop, à mon sens, à une maladie. Or, une phobie, bien qu’elle puisse faire somatiser, n’en est pas pour autant une pathologie ! (Remarquez-vous comment il devient facile de rendre une société malade ?)
Comment se fait-il qu’elle soit puissante au point d’étouffer complètement le diamant qui se trouve à l’intérieur de vous, de faire taire votre « Etre », en finissant par vous transformer en quelqu’un que vous n’êtes pas, et surtout en fantôme ?

Qu’est-ce que la blemmophobie?

Comme d’habitude, avant de savoir comment ne plus jamais avoir peur du regard et du jugement des autres, faisons ensemble un point pour comprendre dans un premier temps quelle est cette peur et pourquoi le regard des autres impacte aussi négativement votre vie. Car c’est en la comprenant que vous allez vous apercevoir très rapidement que votre façon de penser va opérer un changement positif et que vous allez pouvoir la dompter.
Prenez d’abord quelques instants et imaginez avoir enfin la possibilité de faire tout ce dont vous avez envie au fond de vous…Pouvoir vous affirmer avec bienveillance, poser vos limites sans pour autant avoir un Ego surdimensionné, et ce, sans vous soucier de la réaction des autres, sans rougir, et sans vous préoccuper finalement de ce qu’ils vont en déduire…. Wow, ce serait le rêve, non ! Quel tournant prendrait alors votre existence ? Comment vous sentiriez-vous avec une vie remplie de sens ? Cela vous permettrait de faire sauter un tas de barrières entre vous et vos désirs n’est-ce pas ?
Malheureusement, combien de personnes se retrouvent coincées entre les peurs jumelles du regard et du jugement !
Nous vivons dans une société certes moderne, mais qui a pris pour habitude de se positionner d’emblée en fonction :
de notre apparence physique : elle est devenue une sorte de système d’échelle de valeur qui permet de se faire une idée sur autrui. Regardez simplement comment l’être humain fonctionne en feuilletant un magazine de mode ou « people »: les dogmes sont tous à l’intérieur…Et il faut suivre. Si vous ne rentrez pas dans ce moule, immédiatement, vous vous sentez éjecté, pas à la hauteur, pas dans les normes, et par conséquent , pas dans les rails de la société.Il faut être beau, sans défauts, riche, intelligent…pour être bien « vu » par l’œil de l’autre.
de notre façon de penser : pour faire partie d’un « groupe », il faut naturellement « être », penser, et vivre de la même façon. C’est le fil conducteur d’appartenance, créateur d’un lien d’unité entre les membres de ce groupe. Si votre mode de fonctionnement est différent de celui de votre entourage, vous risquez fort de rencontrer des difficultés pour être « accepté ».
Alors pourquoi redoutons-nous autant le regard des autres ?
Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles nous pouvons avoir cette peur panique du regard des autres, en voici donc les principales :
lorsque notre estime de nous est faible : à la base, soyons francs, les personnes dont « l’estime de soi » est basse sont évidemment bien plus touchées par la « blemmophobie ». Avec une estime de soi et une confiance en soi « à la cave », difficile voir impossible de s’ imposer et encore moins de définir qui l’on est vraiment, notre véritable personnalité s’effaçant peu à peu pour laisser place à celle que les autres voudraient voir. C’est la seule façon d’éviter un regard accusateur et un jugement négatif;
lorsque l’on veut plaire à tout le monde : si c’est le cas, je vous invite à changer d’idée, car personne ne fera jamais l’unanimité ! Même les plus grands de ce monde avaient et ont toujours leurs détracteurs ! Si vous vivez en permanence dans l’espoir d’être aimé de tous, vous vivrez aussi avec la peur de ne pas y parvenir , de finalement décevoir les autres, et par conséquent d’être jugé négativement; de plus, pour plaire, vous ne vous comporterez plus comme vous l’entendez, mais comme les autres l’entendent;
lorsque l’on est persuadé d’être le centre d’intérêt sur lequel chacun se focalise : en réalité, la personne la plus importante dans la communication, avouons-le, c’est nous ! Cela est foncièrement égocentrique, mais la nature humaine est ainsi faite. Lorsque l’on échange, on a plus envie de parler de soi que d’écouter les autres, vrai ou faux ? Donc sachez que non, vous n’êtes pas la cible du jugement et des critiques …Ce sont les échanges qui vous permettront de vous exprimer avec bienveillance;
lorsque l’on est perfectionniste : à force de mettre la barre très haut à notre égard, on s’imagine qu’on est jamais assez bien aux yeux des autres, d’où un questionnement permanent sur soi : « est-ce que je vais être assez bien pour eux ? Que vont- ils penser de moi? Si je fais ceci ou dis cela, vont -ils apprécier?… » ce qui engendre cette peur du regard et du jugement. Souvenez-vous que personne n’est parfait, et que chacun a le droit de commettre des erreurs, sans pour autant paraître ridicule aux yeux des autres.
lorsque l’on se compare en permanence aux autres : si vous estimez que tout le monde est « mieux » que vous, c’est votre estime de vous-même que vous mettez en péril…En valorisant uniquement les autres, vous vous dévalorisez systématiquement. Du coup, vous préférez rester discret, ne pas vous exprimer et « raser les murs » sous peine de risquer le jugement négatif.
lorsqu’on ne sait pas dire non : pour éviter d’être encore mal vu et jugé, vous acceptez beaucoup de choses , même si au fond de vous, vous ne les souhaitez pas. Par conséquent, pour ne pas être au cœur d’un conflit , vous dites OUI à tout, ou presque !
Mais alors, allez-vous me dire, que faut-il faire ? Rester soi-même et finir seul, ou se calquer sur le comportement des autres pour ne plus être impacté par la peur de leur regard ou de leur jugement ?
Pour ma part, je vous dirais sans hésiter que rester soi-même, « Etre » comme vous l’entendez est LE chemin vers une vie épanouie.

10 clés pour en finir avec la peur du regard des autres

Voici donc les clés les plus puissantes, à mon sens, pour en finir avec cette satanée blemmophobie :

1. Accueillez et acceptez le fait que vous ne pouvez pas plaire à la planète entière.

Vous avez le droit de ne pas être toujours parfait, d’avoir des défauts, de commettre des erreurs…Que se passerait- il si vous lâchiez prise avec le fait de ne pas toujours être au sommet ? Car en réalité, le premier déçu ne sera jamais l’autre, mais vous ! Si vous décidez de ne plus devoir être le premier, le plus fort, le plus apprécié partout, et que vous vous félicitez d’y être parvenu, votre estime de vous va naturellement augmenter et vous vous sentirez de plus en plus confiant.

2. Focalisez sur les autres mais pas sur leurs réactions : jusqu’à aujourd’hui, vous focalisiez sur vous et sur la réaction des autres.

Inversons le processus : souvenez-vous que vous n’êtes pas la cible, ni le centre d’attention des autres. Focalisez donc sur eux au lieu de fixer vos pensées sur vous. Cela vous permettra d’être dans un premier temps plus attentif aux conversations par exemple. D’ autre part, au lieu de vous attarder sur les réactions des autres, focalisez sur les vôtres. Ce qu’ils pensent, la manière dont ils réagiront, est uniquement leur problème, et certainement pas le vôtre. Si vous êtes quelqu’un de très susceptible, gardez en tête que c’est vous qui accordez de l’importance à ces réactions, et que si vous ne leur donnez plus aucune valeur, elles « glisseront » par-dessus votre tête au lieu de s’y agripper.

3. Stoppez les critiques

Et oui ! Peut-être que sans vous en rendre compte, vous avez la fâcheuse habitude de porter un regard ou un jugement négatif sur autrui. Ainsi, vous pensez que votre manière de regarder les autres est identique pour tous ! Faites en sorte d’avoir un regard neutre ou de trouver quelque chose de positif dans une situation. Vous vous rendrez vite compte que de changer votre propre regard vous aidera à ne plus redouter celui des autres.

4. Acceptez le fait que vous avez de la valeur, au même titre que votre entourage

Au lieu de vous dévaloriser sans cesse en vous comparant aux autres, prenez en considération que vos façons de penser, vos goûts, vos choix ont autant de valeur que celles que vous accordez aux gens ! Pourquoi les vôtres seraient-ils moins importants ?

5. Osez dire NON : cela peut déplaire, et alors ?

Si vous continuez à dire oui à tout ce que vous ne désirez pourtant pas, certes vous ne vous sentirez pas mal vu ou jugé, mais en étant honnête, souhaitez-vous vraiment continuer à être quelqu’un que vous n’êtes pas ? Vous verrez que vous vous sentirez bien mieux en vous affirmant, et que les personnes qui entreront en conflit avec vous à cause d’un non ne resteront pas longtemps dans votre « cercle »…

6. N’attendez plus l’aval des autres pour faire ce que vous souhaitez

Lorsque vous avez envie de faire quelque chose, que ce soit une activité, un sport, ou un changement bien plus important, faites -le parce que cela vous tient à cœur, et pas pour paraître « bien » aux yeux des autres. Quoi que vous fassiez, il y aura toujours des personnes pour porter un jugement négatif sur vous , par jalousie ou par envie, parce que ces personnes n’auront pas eu votre courage.

7. Assumez-vous : assumez votre propre personnalité, et qui vous êtes vraiment.

Pour vous épanouir, vous devez être vous pleinement, et pas un plagiat de votre entourage. Vous cloner aux autres vous apporterait quoi de réellement positif ? Prônez la liberté d’être Vous, sans vous soucier de ce que les autres en penseront. Peut-être que quelques personnes disparaitront de votre vie, mais dans ce cas, étaient-ce celles qu’il vous fallait vraiment ?

8. Acceptez vos défauts et vos imperfections : connaissez-vous une seule personne vraiment parfaite ?

Elle l’est peut-être à vos yeux, c’est donc votre vérité, mais l’est-elle au yeux de la population mondiale ? Certainement pas ! En tant qu’êtres humains, ce sont ces petites coquetteries qui font de nous qui nous sommes…Ma maladresse me fait parfois défaut, mais je l’assume pleinement, et vous savez quoi ? Mes amis me disent toujours : : »si tu n’étais plus maladroite, ça nous manquerait, ça ne serait plus toi! »

9. Stoppez les séries noires  

Ce que vous croyez que les autres pensent de vous, c’est en fait vous seul qui le pensez ! En ayant une mauvaise image de vous, fragile et négative, vous finissez par vous convaincre que les autres vont être du même avis que vous…Vous seriez étonné d’entendre leur réponse si vous leur posiez la question !

10. Soyez bienveillant….avec vous

Ne négligez jamais ceci, c’est extrêmement important et si je termine par la bienveillance, c’est pour que ce mot soit le dernier à rester imprimé dans votre esprit. En effet, si vous êtes le premier à vous dénigrer, que vous portez un regard et un jugement négatifs sur vous-même, c’est cette même image que vous allez projeter comme un miroir dans l’œil de celui qui vous regardera. Vous en voudrez aux autres de porter un tel regard sur vous, alors que vous êtes le premier à l’avoir !

Petit exercice pour ne plus souffrir du regard des autres

Pour vous aider au mieux dans votre démarche, je vous invite à faire un petit exercice simple, mais très efficace si vous vous investissez pleinement et que vous ne voulez plus jamais souffrir de la peur du regard des autres : munissez-vous d’un petit calepin et d’un stylo, que vous glisserez dans votre sac. Il n’en bougera plus.
Créez des colonnes verticales avec pour titre :
• Colonne 1 : J’accepte désormais de ne pas plaire à tout le monde
• Colonne 2 : Je ne focalise plus sur les réactions des autres
• Colonne 3 : Je stoppe les critiques
• Colonne 4 : J’ai autant de valeur que les autres
• Colonne 5 : J’ose dire NON
• Colonne 6 : Je « fais » sans attendre l’approbation des autres
• Colonne 7 : Je m’assume
• Colonne 8 :J’accepte mes défauts et imperfections
• Colonne 9 : Je stoppe les « séries noires »
• Colonne 10 : Je suis bienveillant avec moi-même
A chaque fois que vous serez confronté au regard des autres , et ce, dans n’importe quelle situation ( dans le métro, au travail, en soirée, au resto…), prenez votre carnet et notez votre comportement et vos ressentis selon vos réactions, dans la colonne appropriée. Bien entendu, vous ne serez pas tenu de toutes les remplir à chaque fois, mais ne négligez rien. Vous pouvez aussi mettre une croix dans la colonne qui correspond .
Par exemple : vous êtes dans les transports en commun, et machinalement, comme tous les jours, vous vous mettez à détailler chaque personne et à porter un jugement négatif sur elles ? Allez dans la colonne 3 et notez-le. Le jour où vous réussissez à ne plus critiquer, faites simplement une croix dans la colonne, car la « mission est accomplie ». L’idéal est de mettre à jour ce calepin à chaque action pour ne rien oublier. Cependant, vous pouvez aussi le faire le soir à tête reposée. Faites de même pour chacune des colonnes tous les jours…jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que des croix ! Cela ne va pas se faire en 2 ou 3 jours, il n’est pas question là non plus de porter un quelconque jugement sur votre rapidité d’exécution, le tout est de parvenir à vous libérer du poids du regard des autres. Et vous verrez qu’au fur et à mesure que les croix rempliront vos colonnes, vous vous sentirez plus libre, plus détaché…Vous serez en train de lâcher prise !
Bientôt, vous remarquerez que vous serez tout-à-fait capable d’augmenter votre valeur et de ne plus accorder d’importance au regard, au jugement, et à l’opinion des autres. Vous avez tout le potentiel nécessaire pour y parvenir, déclenchez le processus en le voulant, vraiment.

Et ayez de la gratitude envers ceux qui vous ont jugé, si vous avez lu cet article jusqu’au bout, c’est qu’ils vous ont rendu plus fort.
Avec le cœur, unis, soudés, on ne lâche rien, jamais.
Je vous aime.
Elodie
Facebook : vous pouvez liker ma page, et la partager au max …
YouTube : pour vous abonner à ma chaine…
Instagram : pour les fans de citations motivantes …
Pinterest : pour les fans d’épingles

Veux-tu une Vie plus Épanouie?

- Je vais découvrir les 10 stratégies pour devenir plus heureux 

- Les  7 étapes clefs pour être moins stressé

- La stratégie à adopter pour devenir la meilleure version de moi-même! 

Oui, je veux rejoindre le mouvement des passionnés qui veulent vivre une vie plus épanouie !

 

You have Successfully Subscribed!