Je vous propose aujourd’hui de découvrir les secrets de l’ortie, plante à la fois savoureuse et bénéfique pour la santé, et pourtant encore trop méconnue, à laquelle nos grands-mères avaient souvent recours.

Petit tour d’horizon de cette « mauvaise herbe » aux multiples bienfaits…

Qu’est-ce que l’ortie?

Il s’agit d’une plante vivace de la famille des urticacées. Haute de 50 à 120 centimètres, elle pousse en colonies le long des routes et aux abords des maisons. (Il est donc facile de la récolter à moindre frais!) Les tiges et les feuilles de l’ortie sont couvertes de poils urticants.

Principaux constituants :

Elle se compose d’une grande quantité de chlorophylle, de provitamine A, de vitamines B2, B5, B9, C et K. Elle est riche en minéraux, particulièrement en magnésium et en fer, mais elle contient aussi du calcium, du chlore, du zinc, et du silicium. Elle est riche en oligo-éléments, tels que le manganèse, la silice, le potassium et le souffre. Ses feuilles contiennent des flavonoïdes. Elle contient également du tanin, des acides organiques (formique, caféique et acétique), ainsi que des substances histaminiques. Ses racines contiennent des phytostérols.

 

Selon les usages, on utilise les feuilles, les tiges, ainsi que le rhizome (racine) de l’ortie. On récolte ses feuilles entre le printemps et la fin de l’été, en privilégiant les jeunes pousses et les feuilles se situant en haut des tiges. Pour une meilleure conservation, il est conseillé de les faire sécher à l’ombre, dans un endroit aéré, propre et sec.

Bon à savoir :

Certaines astuces peuvent être utiles à connaître lorsque l’on récolte de l’ortie. Bien sûr, une paire de gants est nécessaire! En cueillant les feuilles par le dessous et par temps de pluie, on minimise le risque de piqûre. Si l’on se fait piquer malgré tout, l’application de feuilles de plantain calme rapidement la sensation de brûlure de ses poils urticants. La nature faisant bien les choses, il se trouve que le plantain pousse souvent à proximité des colonies d’orties.

 

L’application de feuilles de plantain calme instantanément les piqûres d’orties et de moustiques.

Les mille bienfaits de l’ortie pour la santé :

L’ortie recèle de multiples propriétés thérapeutiques :

En usage interne, l’ortie permet de lutter contre l’anémie et les hémorragies (saignements de nez, règles trop abondantes, hémorragies de l’utérus, diminution du saignement de plaies, etc.) Dans ce cas, privilégier un traitement par la consommation de jus d’ortie frais.

Elle est efficace en cas de diarrhées et de maladies de l’intestin, mais aussi contre les maladies de la peau, comme l’acné ou l’eczéma, par exemple. Dans ce cas, appliquer régulièrement un onguent de feuilles d’orties et d’huile d’olive sur les zones touchées aidera  rétablir l’équilibre de fond neuro-végétatif de la peau.

Reminéralisante, antianémique, antiallergique, mais aussi antiinflammatoire, elle a une action diurétique et dépurative. C’est un très bon fortifiant pour l’ensemble de l’organisme, puisqu’elle contient 7 fois plus de vitamine C que l’orange, et que les minéraux et les oligo-éléments qu’elle contient permettent de lutter efficacement contre la fatigue chronique. Ses vertus antihasténiques (contre la fatigue) en font un très bon allié en période d’examen, de croissance, ou encore de convalescence.

Tisane à l’ortie :

Pour une infusion tonifiante, faire sécher les feuilles d’ortie, puis, faire infuser une cuillère de feuilles séchées pendant 5 à 10 minutes et en prendre deux à trois tasses par jour entre les repas.

L’ortie soulage l’arthrite. En usage externe (et pour les courageux!), pour combattre les douleurs rhumatismales, il est très efficace de frictionner les parties douloureuses avec la plante entière.

D’une manière générale, pour multiplier les effets de l’ortie, il est conseillé d’en consommer sous différentes formes  la fois. Ainsi, une personne souffrant de rhumatismes se frictionnera régulièrement le corps avec l’ortie, tout en intégrant cette plante comme légume dans son alimentation quotidienne. Ou encore, en cas d’eczéma, si l’application régulière d’onguent d’ortie est difficilement compatible avec votre mode de vie, consommer de la soupe à l’ortie permettra de réduire considérablement les démangeaisons.

L’ortie permet également la stimulation de la production enzymatique du panchréas. Antihémorroïdale, elle est efficace dans le traitement de la goutte, des ulcérations, de la furonculose, de la rubéole, des problèmes d’intestins.

Pour les personnes ayant une mauvaise circulation sanguine ou des problèmes de rétention d’eau, des bains de pied à l’ortie (deux poignées de feuilles pour un litre d’eau environ) effectués quotidiennement permettront de réduire considérablement les soucis de gonflement des jambes et les sensations de lourdeurs.

En cas d’énurésie, pour les petits qui font encore pipi au lit, nos grands-mères confectionnaient des galettes de seigle et de graines d’ortie qui se révélaient très efficaces.

Anti allergique, elle soulage l’urticaire, le rhume des foins ainsi que l’asthme. Dans ce cas, faites revenir des feuilles d’ortie dans de l’huile d’olive, et badigeonnez vous-en la poitrine et le haut du dos avant de dormir. Répétez l’opération deux ou trois jours: vous respirerez mieux, vos poumons seront bien dégagés!

Les feuilles d’orties ont également des propriétés galactogènes: elles favorisent les montées de lait, tout en en augmentant la production et en en enrichissant la qualité.

Des bains de bouche effectués avec une infusion d’orties permet de soulager les aphtes, les gingivites, mais aussi les maux de gorge tels que les angines.

L’ortie contribue également à la beauté de vos cheveux! Rincer régulièrement vos cheveux avec une infusion d’orties, permet de réguler la production de sébum, tout en luttant contre les problèmes de pellicule et la chute des cheveux, pour une chevelure douce et brillante.

Sa richesse en vitamines B et en silice en fait également un excellent allié pour lutter contre les ongles cassants.

L’ortie, plante anti cellulite

Oui, cette herbe aux bienfaits méconnus vous aidera à perdre du poids! En effet, l’ortie aide à ne pas fixer les graisses. Son action diurétique aide à favoriser le drainage, à combattre cellulite et rétention d’eau.

Les recettes

Véritable aliment oublié, cette plante peut se consommer de multiples façons en cuisine. On peut l’associer à des soupes, des veloutés, des purées, mais aussi l’intégrer à des quiches ou à des tartes salées, que son goût très proche de celui des épinards permettra de relever agréablement.

Si vous avez des enfants et qu’ils rechignent à manger votre délicieuse soupe aux orties faite maison, dites-leur qu’il s’agit d’une potion magique! Ils seront plus enclins à y goûter!

 

Soupe à l’ortie:

– 1 litre d’eau

– 500 grammes de feuilles d’ortie (ne pas mettre les tiges)

– 300 grammes de pommes de terre

Faire cuire le tout, puis mixer, c’est prêt! Vous pouvez aussi ajouter à cette soupe deux oignons et 3 carottes, pour un potage plus savoureux.

Vous trouverez dans cette vidéo, une autre variante de la recette de la soupe à l’ortie. Il s’agit de ma recette préférée, celle que je ressors à chaque printemps, pour le plaisir de mes papilles et de celles de mes invités ! 🙂

Ingrédients de la soupe à l’ortie :

  • 500 grammes de feuilles d’ortie
  • 150 grammes de polenta
  • 1 litre d’eau
  • une courgette (jeune)
  • une gousse d’ail
  • sel
  • jus de citron
  • huile d’olive

Comment préparer la soupe à l’ortie :

Cueillez des orties jeunes et sans pesticides (évitez donc de les chercher aux abords des champs ou des routes).

Lavez-les avec de l’eau additionnée d’un verre de vinaigre blanc.

Placez les feuilles d’orties dans un litre d’eau. Chauffez. Ajoutez une courgette coupée en morceaux. À la fin de la cuisson, ajoutez une gousse d’ail, ainsi que 150 grammes de polenta pour épaissir la soupe. Cela lui donnera l’aspect onctueux d’un velouté. Mixez, assaisonnez de sel et de poivre à votre goût, arrosez du jus d’un demi-citron et d’un filet d’huile d’olive… C’est prêt ! Bon appétit !

potage d'orties

Velouté à l’ortie / Source de l’image : copyright La Vie Epanouie

Salade de jeunes pousses :

Pour manger les feuilles d’ortie en salade, les plonger une seconde dans l’eau bouillante: L’acide formique responsable des brûlures des feuilles d’ortie est neutralisé par l’eau chaude.

Recommandation: Ne consommez pas d’ortie en sus d’une surcomplémentation en fer, vous risqueriez la surdose!

manger de l'ortie

Source de l’image : copyright La Vie Epanouie

manger de l'ortie pour se soigner

Source de l’image : copyright La Vie Epanouie

Et pour une recette originale et très ancienne, datant probablement de la protohistoire, je vous propose de consommer des feuilles d’ortie bouillies en les accompagnant avec du couscous noir, réalisé à base de glands de chêne. S’il vous est difficile de vous en procurer, vous pouvez le remplacer par du couscous d’orge. Le tout, accompagné d’un filet d’huile d’olive et du jus d’un citron, est absolument délicieux!

Et vous, connaissiez-vous toutes les vertus de l’ortie? Quelles sont vos meilleures recettes?

 

Veux-tu une Vie plus Épanouie?

- Je vais découvrir les 10 stratégies pour devenir plus heureux 

- Les  7 étapes clefs pour être moins stressé

- La stratégie à adopter pour devenir la meilleure version de moi-même! 

Oui, je veux rejoindre le mouvement des passionnés qui veulent vivre une vie plus épanouie !

 

You have Successfully Subscribed!