« Je ne sais plus où j’ai mis mes clés ! » « Comment s’appelle cette fille, déjà ? » « Par où étais-je passé, la dernière fois ? »

Bien souvent, notre mémoire nous joue des tours… L ‘oubli fait partie de notre vie. Mais comment faire pour ne plus oublier les informations importantes, les éléments dont nous avons besoin dans notre vie de tous les jours ? Dans cette série de 2 articles, je vous propose 12 conseils concrets pour une mémoire plus saine, plus rapide, et plus efficace.

La semaine prochaine, les étapes 8 à 12, avec des exemples détaillés d’astuces mentales pour vous aider à mieux retenir les informations nouvelles et à mieux recouvrer vos souvenirs! Pour ne pas rater la sortie de mes nouveaux articles, c’est par ici: 

1: Connaître le fonctionnement de la mémoire

Pour pouvoir développer notre mémoire, il nous faut tout d’abord nous attarder sur son fonctionnement, afin de mieux comprendre comment elle opère, pour pouvoir ensuite mieux agir sur son efficacité.

On distingue la mémoire immédiate, aussi appelée mémoire à court terme, de la mémoire à long terme, qui permet de stocker sur la durée de nouvelles données.

Tout processus de mémoire passe par trois étapes : l’encodage, le stockage, et la récupération. A chacune de ces étapes, un travail ciblé, des astuces, des exercices peuvent aider à améliorer nos capacités de mémorisation, tout comme des exercices sportifs renforcent les muscles avant un effort plus important.

La mémoire est semblable à une immense base de données, et pour mieux organiser les milliards d’informations que nous rencontrons chaque jour, pour mieux les classer, nous fonctionnons par associations. Si vous voulez contrôler et donc améliorer ces connexions mémorielles, vous devez donc avoir conscience de ces associations, des processus par lesquels vous triez, stockez, et récupérez les données que vous retenez à chaque instant de votre vie.

Ce qui dirige la qualité de notre mémoire, c’est notre vision des choses, notre degré de motivation. Nous avons donc tous la possibilité d’améliorer considérablement la capacité de notre mémoire en prenant conscience de son système de fonctionnement.

2. Considérer l’oubli comme un phénomène bénéfique

améliorer sa mémoire

Source de l’image : Pix-of-life

Même si vous pensez que vous avez une mauvaise mémoire ou que vous perdez vos capacités, le mieux est de commencer par dédramatiser. Les émotions jouent un rôle dans la mémorisation. L’oubli nous est bénéfique. Il ne s’agit pas de le considérer comme un trou noir et béant dans lequel ont chuté les choses que nous avons oubliées, mais bien comme un atout, comme un outil supplémentaire de mémorisation : Oublier certaines choses nous permet de faire de la place pour mémoriser d’autres informations qui nous sont plus utiles, parce qu’elles servent nos objectifs du moment. L’oubli est donc un outil de tri. Prendre conscience des atouts que nous pouvons en tirer nous aide à améliorer nos capacités de stockage : en améliorant notre faculté à classer les bonnes informations, en effectuant le tri le plus adéquat pour nous, notre capacité de mémorisation augmente.

3. Pour une mémoire plus saine, adoptez une meilleure hygiène de vie !

Pour mieux mémoriser, il est important d’adopter un style de vie qui permet à l’organisme de donner le meilleur de lui-même. Évitez de manger des nourritures trop lourdes, ainsi que les plats tout-prêts du commerce bourrés de produits chimiques, ou encore, évitez de manger trop sucré. Exercez une activité physique douce et régulière, et accordez de vrais temps de pauses à votre corps en privilégiant un sommeil de qualité.

En termes de nutrition, variez votre alimentation. Nourrissez-vous essentiellement de fruits et de légumes, en privilégiant plus particulièrement la consommation de baies, de petits pois, de carottes et de patates douces. Variez vos plats, consommez des poissons gras, des tisanes de Ginkgo Biloba, ajoutez du cresson, du curcuma ou encore de la levure de bière à vos assaisonnements. Ce sont tous des remèdes naturels d’une grande efficacité pour la mémoire !

Une absorption régulière d’alcool, même en petite quantité, a des effets désastreux sur le cerveau, puisqu’elle nuit à la production de certains composants chimiques.

Contrairement à une idée reçue, les études scientifiques ont démontré que le vieillissement n’a qu’un impact mineur sur la mémoire, alors qu’une hygiène de vie, une alimentation adaptées ainsi que des exercices physiques et mentaux réguliers peuvent considérablement en augmenter les capacités.

4. Évitez le stress

Il a été maintes fois démontré à quel point le stress est nocif pour la mémoire. A titre d’exemple, nous avons tous expérimenté ces moments d’examens durant lesquels nous avons l’impression d’avoir oublié tout ce que nous connaissions par cœur quelques instants auparavant.

Pour combattre le stress et améliorer votre mémoire, exercez régulièrement des exercices de respiration profonde, que vous associerez avec des exercices de visualisation. Une activité physique douce exercée régulièrement vous aidera à vous détendre, et donc facilitera une meilleure mémorisation.

La mémoire de travail, celle qui vous permet d’enregistrer à court terme de nouvelles informations, est très affectée par l’instabilité émotionnelle : Détendez-vous et souriez ! La sérotonine, aussi appelée l’hormone du bonheur, a un rôle bénéfique sur la mémorisation, alors que le stress, lui, a un effet similaire à celui du gel sur le cerveau. Avant un examen, une fois vos révisions effectuées, regardez un film comique, rencontrez des amis, riez un peu ! Vous n’en serez que plus efficace.

5. Limitez les interférences pour plus de concentration

Lorsque vous souhaitez apprendre de nouvelles choses, soignez votre environnement de travail. Éloignez de vous toute source de distraction : éteignez la télévision, mettez votre portable sur silencieux, fermez la fenêtre si elle donne sur une route bruyante. D’une manière générale, évitez les interférences : effectuez en amont un tri de toutes les sources possibles de distraction, cela vous permettra d’augmenter votre capacité de concentration et donc de mémorisation.

6. Augmentez votre motivation à apprendre

Quel que soit ce que vous voulez retenir, qu’il s’agisse du nom de vos nouveaux voisins, d’une leçon de mathématiques ou encore d’un processus technique dont vous avez besoin pour votre travail, devenez enthousiaste ! Trouvez-vous une vraie motivation à faire ce que vous entreprenez. Optimisez le dialogue intérieur que vous tenez avec vous-même, et avant de commencer à apprendre et à exercer votre mémoire, placez-vous psychiquement dans un état d’esprit qui favorise l’enthousiasme, l’énergie et la force mentale. Cela augmentera d’autant vos capacités de concentration.

7. Ayez des objectifs clairs.

Oui, car la clarté, c’est le pouvoir ! Si vous vous sentez débordé car vous ne savez pas sur quoi devez vous concentrer, vous ne pourrez pas obtenir un processus de mémorisation efficace. Faites des listes de ce que vous avez à faire, cela vous permettra de combattre cette sensation de débordement et de dépassement qui nous empêche parfois d’avoir l’esprit clair.

Et vous, avez-vous des pertes de mémoire? Quelles sont-elles? Comment faites-vous pour y remédier?

 

Veux-tu une Vie plus Épanouie?

- Je vais découvrir les 10 stratégies pour devenir plus heureux 

- Les  7 étapes clefs pour être moins stressé

- La stratégie à adopter pour devenir la meilleure version de moi-même! 

Oui, je veux rejoindre le mouvement des passionnés qui veulent vivre une vie plus épanouie !

 

You have Successfully Subscribed!