Imaginez que vous vous réveillez le matin entouré de sourires : les membres de votre famille vous aiment et ils vous le font savoir. Vous vous sentez entouré d’amour et d’affection. Vous avez de nombreux amis, et vos relations professionnelles sont au beau fixe. Votre supérieur hiérarchique, vos collègues, les gens qui travaillent pour vous : tout le monde vous apprécie. Vous vous sentez à l’aise dans votre peau grâce à cette sympathie qui règne tout autour de vous. Vous avez de très bonnes relations avec les autres. 

Utopique, pensez-vous ? Eh non. Il existe des clefs, des astuces qui permettent de développer des relations de qualité où que vous vous trouviez. Ces clefs, qui vous aideront à comprendre, comment vous faire apprécier, comment vous faire des amis (et surtout comment les garder !), je vais m’efforcer de vous les indiquer dans cet article. Bien sûr, rien ne remplacera la pratique, mais je peux vous assurer que si vous mettez en œuvre les principes que je vais vous décrire ici, vous saurez mieux communiquer, et vous aurez donc de meilleures relations avec votre entourage.

  1. Pour des relations humaines de qualité, adoptez une attitude constructive

Un des premiers conseils que je puis vous donner pour mieux vous entendre avec les autres, ce serait d’éviter de vous plaindre, de critiquer, ou de condamner. Une chose est fondamentale à comprendre : les gens changent, et bien peu d’entre eux le reconnaissent. C’est pourquoi vous pouvez être sûr que ce que les gens critiquent aujourd’hui, ils le loueront demain. Lorsque vous voyez qu’il y a un problème ou un conflit auquel vous ne pouvez pas apporter de solution, abstenez-vous de vous y impliquer. Les événements pourraient très bien se retourner contre vous, ne l’oubliez pas ! Si vous critiquez, vous serez à coup sûr critiqué à votre tour. En restant le plus neutre possible, vous vous protégez. Vous voulez une belle vie ? Ayez en tête que vous êtes sur cette Terre pour construire quelque chose de Beau : si vous êtes dans cette démarche constructive, rien ne sert de critiquer et de condamner. Concentrez-vous plutôt sur ce que vous pouvez changer en acte, car la critique, bien souvent, reste au niveau des paroles et elle crée la plupart du temps plus de malentendus que de solutions.

En vous abstenant d’émettre une critique, vous vous tenez à l’écart de tout conflit, ce qui est bien plus prudent pour vous et pour les relations que vous entretenez avec les autres.

Si une personne de votre entourage essaie de vous impliquer dans un conflit auquel elle-même prend part, si elle émet des critiques, des condamnations qu’elle voudrait que vous souteniez, contentez-vous de lui porter une oreille attentive, sans pour autant marquer votre soutien. Gardez le plus possible une attitude neutre, et surtout, gardez-vous de critiquer votre interlocuteur ou de marquer votre opposition avec ses propos !

La réussite appartient aux diplomates : rien ne sert d’entrer dans des querelles intestines dont vous ne sortiriez de toute façon pas vainqueur. Que faire lorsqu’on cherche à vous impliquer dans un sujet dont vous préféreriez rester éloigné ? Changer (adroitement) le sujet de la discussion. 🙂

  1. Pour sympathiser, que le sourire soit votre meilleur ami

Pour gagner la sympathie des autres, rien de tel que le sourire : un visage souriant est toujours avenant. Même venant d’une personne que l’on n’apprécie pas forcément, un sourire est toujours contagieux. Quoi de plus beau que de répandre la bonne humeur autour de vous ? Il s’agit d’un geste totalement gratuit mais qui vous fera du bien comme il fera du bien à ceux qui vous entourent. Lorsqu’on sourit (même si l’on n’en a pas envie), le taux de serotonine (que l’on appelle aussi l’hormone du bonheur !) augmente. Forcez-vous donc à sourire ! Vous vous ferez du bien à vous-même et vous embellirez à la fois votre environnement interne et votre environnement externe. Commencez à sourire dès aujourd’hui, dès maintenant : c’est exactement ce genre de « petits riens », de petits changements d’habitude au quotidien, qui peuvent transformer radicalement votre vie sur la durée pour peu que vous les pratiquiez régulièrement.

  1. Soyez sincère dans vos compliments pour avoir de bonnes relations avec les autres

Avez-vous de ces relations, de ces connaissances qui ne cessent de vous flatter ? N’avez-vous pas la désagréable impression à chaque fois que les mots qui sortent de leur bouche ne sont en rien sincères mais plutôt dictés par l’opportunisme ? Si vous détestez une chose, vous pouvez être sûr que les personnes de votre entourage ne l’apprécient pas non plus. La solution ? Abstenez-vous de complimenter outre mesure. Bien sûr, un mot gentil ici ou là fait toujours plaisir, mais prenez garde à ne pas trop en dire. Vos compliments seront d’autant plus appréciés qu’ils seront rares : vous y gagnerez en sincérité, et vos amis, vos connaissances, n’en auront que davantage confiance en vous.

comment se faire aimer des autres

Source : Uplash

  1. Sachez écouter : pratiquez l’écoute active

Je l’avais évoqué ici dans un de mes tout premiers articles : l’écoute active est l’une des clefs du succès. Intéressez-vous réellement à ceux qui vous entourent. La solution pour une vie réussie peut résider aussi dans le fait de faire moins attention à sa petite personne : en nous débarrassant de notre encombrant ego et en faisant réellement attention à ce que nous disent les autres, on gagne en qualité de vie. On découvre ceux qui nous entourent sous un autre visage en se mettant à leur place et en leur offrant une écoute sincère et désintéressée et une attention exclusive. On leur montre à quel point ils nous importent réellement. Rappelez-vous une chose qui est fondamentale dans les relations humaines : les gens sont convaincus de leur propre importance, et la plupart du temps, ils ne s’intéressent principalement qu’à eux-mêmes. Ils apprécieront à un haut point de se sentir réellement écoutés auprès de vous, car les personnes qui savent pratiquer l’écoute active sont rares. Encouragez les autres à parler d’eux-mêmes : vous n’en serez que plus aimés ! N’oubliez pas une chose : nous avons tous une seule bouche pour deux oreilles ! À méditer…

  1. Pour avoir de meilleures relations avec les autres, parlez moins de vous-mêmes

Il est assommant de parler avec quelqu’un qui nous interrompt toutes les cinq minutes afin de pimenter la discussion de ses anecdotes à lui, de ses expériences à lui, de ce qu’il pense et de ce qu’il a vécu. Si vous ne voulez pas que les autres rient de vous, voire vous méprisent, un seul conseil : ne parlez pas de vous. Dites-en un minimum sur vous-même. Partez du principe que même si vous avez raison ou que vous pensez que vous menez une vie trépidante, cela n’intéresse personne. Au contraire, soyez sûr d’une chose : tout ce que vous direz pourra et sera retourné contre vous. C’est la nature humaine qui est ainsi… Gardez donc votre point de vue et votre vie privée précieusement pour vous, comme un trésor qu’il ne s’agit pas de révéler. Car en vous dévoilant, vous montreriez vos propres faiblesses, et vous pouvez être sûr que cela vous desservirait.

  1. En cas de conflit, préférez la gentillesse à la colère

Bien souvent, on croit que les personnes les plus fortes de caractère sont celles qui font preuve de plus de force, que ce sont celles qui crient le plus, que ce sont celles qui font le plus de bruit et de tapage. Or, c’est tout le contraire qui arrive. Comprenez-le : les personnes les plus efficaces, celles qui s’en sortent le mieux en cas de conflit, sont toujours celles qui font preuve de gentillesse. Même si vous ne vous sentez pas l’âme d’un diplomate, même si vous ne souhaitez pas intervenir pour régler un problème, choisissez toujours la voie de l’amabilité plutôt que la colère, en toute circonstance.

Vous en voulez un exemple ? Encore ce matin, je me trouvais dans le train. Un homme était assis dans le siège en face de moi. Comme à mon habitude, je sors mon ordinateur afin de rentabiliser mon temps et de profiter de mon trajet pour répondre à vos commentaires. L’homme sort son téléphone et plonge alors dans une grande (et belle) conversation avec sa petite fille (avec qui par ailleurs il a l’air de s’entendre très bien, ce que je trouve particulièrement mignon). Incapable de travailler dans ces conditions, je me retrouve alors à me concentrer (malgré moi) davantage sur le récit du gâteau au chocolat de cette petite fille plutôt que sur mon travail. Que faire ? Ne rien dire et perdre un temps précieux ? Ou montrer mon agacement et prendre le risque d’un conflit que je veux à tout prix éviter ? Bien sûr, je suis dans mon bon droit, puisqu’il est demandé aux voyageurs du train de téléphoner en dehors des wagons voyageurs, mais j’ai peur de déclencher une dispute dont je ne veux pas. Je décide alors de prendre un bout de papier, et de ma plus jolie écriture, voici ce que j’écris :

« Bonjour Monsieur,

Je suis navré de vous déranger ainsi, mais il se trouve que j’ai beaucoup de travail à faire et que je n’arrive malheureusement pas à me concentrer lorsqu’il y a du bruit autour de moi. Pourriez-vous, s’il vous plaît, avoir l’extrême obligeance de téléphoner dans le couloir ? Je vous remercie 1000 fois et je m’excuse encore pour le dérangement que je vous cause. »

Croyez-le ou pas, cette stratégie a fonctionné de façon immédiate. La personne a lu mon petit mot, a attrapé ses affaires et est partie sans demander son reste. Que croyez-vous qu’il se serait passé si j’avais écrit quelque chose du genre : « Espèce de rustre, vous n’avez pas le droit de téléphoner dans le wagon-voyageurs, vous le savez très bien, et vous me dérangez beaucoup ! » ? La personne aurait été furieuse, se serait peut-être mise en colère et aurait peut-être même commencé à parler encore plus fort afin de bien me faire sentir que je n’avais aucune prise sur elle. À méditer…

Un conflit peut éclater même entre des amis. Vous voulez avoir de bonnes relations avec les autres ? Gérez les malentendus dans la douceur. On vous en sera reconnaissant…

avoir de bonnes relations avec les autres

Source : Uplash

  1. Si vous voulez obtenir la coopération des autres, donnez-leur ce qu’ils cherchent

La nature humaine est ainsi faite que nous autres, les hommes, nous cherchons toujours à répondre à nos besoins, à satisfaire nos intérêts et nos désirs. Vous voulez entraîner l’adhésion autour de vous ? Commencez par répondre aux besoins des autres. Ne voyez pas les personnes de votre entourage, vos collègues, vos clients, comme des personnes qui peuvent vous donner quelque chose (qu’il s’agisse d’argent, de temps ou d’un service, par exemple). Mais considérez-les comme vos collaborateurs, comme des personnes avec qui, main dans la main, vous pouvez construire quelque chose. Il y a un principe simple à appliquer dans les relations humaines : si vous attendez des autres qu’ils fassent ce que vous voulez, si vous voulez les influencer positivement, commencez par répondre à leurs attentes et à leurs besoins. Vous verrez qu’ils vous apprécieront davantage et qu’ils seront beaucoup plus enclins à vous rendre service à leur tour.

  1. Si vous voulez faire des remarques à quelqu’un, faites-les intelligemment

Vous l’aurez compris, il existe une intelligence très importante dans la vie, une intelligence qui vous servira toujours et dans tous les domaines, et que l’on n’enseigne malheureusement pas à l’école. Il s’agit de l’intelligence relationnelle. Si vous maîtrisez cet art, vous pourrez réussir beaucoup plus facilement dans votre vie, et ce, dans tous les domaines (familial, social, professionnel, etc.).

Si vous avez des critiques positives à faire, faites-les en parlant « avec des fleurs dans votre voix ». Je l’ai dit au début de cet article, avec un sourire, tout passe mieux !

Pour résumer, voici quelques points que l’on peut retenir sur ce sujet : si vous voulez changer rapidement votre relation avec les autres, qu’il s’agisse de votre entourage proche ou lointain, appliquez dès aujourd’hui ces quelques conseils :

  • Commencez toujours par souligner ce qui va avant de signaler la présence d’une faute, d’une erreur, d’un problème.

Commencez toujours par parler des progrès accomplis : cela vous permettra de mettre votre interlocuteur dans de bonnes dispositions. Ce qui suivra ensuite sera d’autant mieux accepté, pour peu que cela soit fait avec un peu de diplomatie.

  • Lorsque vous devez montrer l’existence d’un problème, si possible, faites-le de manière indirecte. La personne en face de vous comprendra le message… Sans en prendre ombrage !
  • Parlez d’abord des erreurs que vous avez commises avant de parler de celles des autres.

Un jour, j’ai observé comment une responsable dans une entreprise a réussi à me faire comprendre en toute intelligence que je devais changer d’attitude. Tout jeune, frais et motivé que j’étais, j’exécutais les tâches que l’on me confiait à toute vitesse, ce qui agaçait considérablement mes collègues, moins efficaces malgré leur ancienneté. Ma responsable me proposa de prendre un café avec elle. Dans ce cadre, une fois seul à seule, elle me raconta comment, à ses débuts, elle aussi, elle voulait absolument bien faire. Et comment, elle aussi, elle avait connu de nombreuses difficultés. Elle me donna un bon conseil : fais ce que l’on te dit de faire. Quand on te demande des résultats, donne-les. Mais ne devance pas les demandes de tes supérieurs hiérarchiques ou tu seras mal considéré de tous, malgré ton engagement et ta motivation. Je fus extrêmement reconnaissant à cette personne de m’avoir aidé à comprendre mon erreur de façon aussi diplomate.

  • Posez des questions plutôt que de donner des ordres directs

Lorsque vous avez des remarques à faire, commencez par aider la personne concernée à voir les choses différemment. Cela lui permettra sûrement de comprendre par elle-même ce qui ne convenait pas dans ce qu’elle a fait. Elle vous sera reconnaissante de l’avoir aidée à comprendre son erreur. En plus, la personne ayant l’impression d’avoir elle-même répondu à son problème, elle sera beaucoup plus motivée pour la corriger.

  • Dans tous les cas, ne blessez pas l’amour propre de votre interlocuteur.

Laissez-le sauver la face. Faites le maximum pour que vos reproches soient effectués le plus discrètement possible et le plus diplomatiquement possible.

  • Encouragez votre interlocuteur : son erreur lui semblera plus facile à corriger.

Dans tous les cas, mettez-vous à la place de la personne à qui vous parlez. Essayez de comprendre ses attentes, ses craintes, et faites-en sorte de répondre à ces besoins.

Accueillez avec sympathie les propos de votre interlocuteur. Respectez son opinion et sa façon de penser.

Rendez les autres heureux de faire ce que vous suggérez. Vous le verrez : vous aurez des relations de meilleure qualité avec les autres et vous vous ferez plus d’amis. 

Ces conseils vous ont plu ? Vous les avez appliqués ? Partagez avec nous vos réussites ! Vous connaissez sûrement une personne que vous aimez et qui a des difficultés dans ses relations avec son entourage. N’hésitez pas à partager cet article avec elle / lui. Vous l’aiderez sûrement à comprendre comment il ou elle peut, par de « petits riens » transformer sa façon de vivre. Ces principes ont changé ma vision du monde, ma façon de comprendre mon entourage, et ils m’ont beaucoup aidés dans la construction de cette personne que je suis aujourd’hui. Et vous ? Vous ont-ils aidés à changer votre vie ? N’hésitez pas à partager votre réussite avec nous dans les commentaires qui suivent cet article ! 

Veux-tu une Vie plus Épanouie?

- Je vais découvrir les 10 stratégies pour devenir plus heureux 

- Les  7 étapes clefs pour être moins stressé

- La stratégie à adopter pour devenir la meilleure version de moi-même! 

Oui, je veux rejoindre le mouvement des passionnés qui veulent vivre une vie plus épanouie !

 

You have Successfully Subscribed!