J’entendais sans cesse parler de méditation et de pleine conscience… Sans vraiment les pratiquer. La méditation et la pleine conscience me semblaient des mots compliqués, évoquant des expériences réservées aux seuls maîtres yogi, aux sages, ou à tout le moins aux experts de la relaxation.

Un jour, j’ai décidé d’en avoir le coeur net, d’en savoir plus. Un jour, j’ai décidé d’apprendre à méditer.

J’ai fait cette expérience, et elle m’a aidé à avoir une vie encore plus épanouie. 😉 C’est pourquoi je la partage ici avec vous aujourd’hui.

Et si vous ne voulez rater aucun de mes articles et être prévenu des nouveautés sur ce site, je vous invite à vous inscrire ici :

Qu’est ce que la méditation ?

La méditation, c’est presque un gros mot. Quand on l’entend, on voit des images de moines bouddhistes, de personnes faisant du yoga, de vieux sages à la barbe blanche qui lévitent, et qui, les yeux fermés, dégagent apaisement et sérénité. Mais que signifie au juste méditer?

Tout ce que la méditation n’est pas

  • La méditation n’est pas une technique. 

Ce n’est pas non plus un acte spécifique. En fait, ce que j’ai découvert en faisant des recherches, c’est que la méditation n’a rien de compliqué… Pas besoin de s’asseoir dans la position du lotus pour méditer. En fait, j’ai découvert à ma grande surprise qu’il existe de très nombreuses techniques de méditation. À vrai dire, il existe quasiment autant de techniques de méditation que de méditants… 😉

  • La méditation n’est pas non plus quelque chose de sérieux. 

On s’imagine souvent que méditer, c’est compliqué. D’ailleurs, de façon automatique, quand vous pensez méditation, l’image qui vous vient à l’esprit est rarement celle d’une personne qui sourit, je me trompe? 😉 Nous avons une mauvaise image de la méditation. En fait, contrairement aux idées reçues, méditer, c’est une question de joie, de bonheur pleinement vécu.

  • Méditer, ce n’est pas « ne pas penser »

Souvent, on entend : « J’aimerais bien réussir à méditer, mais je n’arrive pas à arrêter de penser… » La méditation, ce n’est pas arrêter de penser. C’est parvenir à se détacher du flot de ses pensées pour réussir à les observer d’en haut. C’est devenir le témoin de soi-même. C’est parvenir à prendre du recul non seulement sur notre quotidien, et sur le flux et le reflux des circonstances qui entourent notre vie, jour après jour, mais aussi et surtout, c’est réussir à prendre dans nos pensées une place de plus en plus grande face à cette petite voix qui nous parle au quotidien, à cette petite voix qui ne s’arrête jamais, et qui nous abreuve de jugements, d’a priori, de craintes, de peurs, d’appréhensions, etc. Alors, méditer, c’est tout simplement apprendre à dompter le flux de nos pensées. Pour moi, la méditation est bien plus un processus qu’un état acquis.

  • Méditer, ce n’est pas une affaire de concentration

Vous le verrez dans ces petits exercices tous simples que je vais vous proposer aujourd’hui, méditer, ce n’est pas s’asseoir dans un coin en plissant très fort les yeux et en se répétant comme un mantra : « Je me concentre, je me concentre, je me concentre!!! »

  • La méditation n’est pas une technique spécifiquement indienne 

On parle souvent du bouddhisme, lorsqu’on évoque la méditation. En fait, cette pratique n’est associée à aucune religion. Parce qu’il s’agit d’une pratique spirituelle, elle est utilisée par toutes les religions pour aider les personnes à accéder à un niveau supérieur de leur âme. Les religieux catholiques, les pratiquants et les savants musulmans ont une pratique méditative (il suffit de lire les écrits du célèbre Rumi pour s’en convaincre). Mais on peut aussi, tout simplement, commencer à méditer même si on ne croit en rien. Tout simplement parce que méditer nous fait du bien.

Méditer pour vivre mieux

Le fait est que la méditation désigne un état. Un état que le méditant cherche à atteindre. La bonne chose, avec la méditation, c’est que, peu importe la technique utilisée, ce qui compte, c’est de parvenir à se détacher de nous-même. Le méditant vise à se reconnecter avec son état originel, l’état où il parvient à être témoin de lui-même au point de s’en détacher.

Méditer : comment faire?

Il y a une chose très importante à comprendre avec la méditation, c’est qu’il ne s’agit pas de quelque chose de nouveau. Méditer, c’est juste retrouver notre état originel, c’est simplement. Celui que nous n’aurions jamais dû quitter. Celui qui nous permet d’être à la vie en toute bienveillance, sans jugement, sans parti pris, sans réaction excessive.

Observez un enfant. Comment vit-il? Naturellement. Il se laisse porter par la vie et par l’instant présent. Il est bercé, enveloppé par son innocence. C’est cette attitude d’ouverture à la vie qu’il s’agit de retrouver par la méditation.

Il n’y a ni bonne, ni mauvaise méditation

Méditer, c’est donc un grand mot qui recouvre une idée simple : dans notre vie, tout peut devenir l’objet de notre méditation. Méditer, c’est simplement modifier le regard que nous portons sur les choses, quand nous sortons de notre « système automatique » pour ouvrir des yeux nouveaux sur le monde qui nous entoure. « Méditer pour les nuls », cela ne vous demandera pas de partir en retraite au fin fond des montagnes himalayennes. Non. Pour cela, il vous suffira d’apprendre à apprécier différemment tous les actes de votre vie quotidienne : prendre une douche, manger, respirer, rire, sourire, apprécier un paysage, un parfum, etc. Tout peut devenir l’objet de notre méditation.

Ainsi, il est important de comprendre une chose fondamentale. La méditation n’est pas une technique. C’est une qualité, une attitude à la vie.

Pour méditer, point n’est besoin de se draper dans un drap orange, ni de se raser le crâne, et encore moins de s’asseoir dans la position du lotus, de brûler de l’encens, ou encore de répéter des mantras en se balançant.

Pourquoi méditer?

Ce que j’ai découvert, en pratiquant la méditation, c’est qu’il s’agit d’un outil incroyable pour résoudre de nombreux problèmes qui touchent plusieurs de nos domaines de vie. Stress, anxiété, préoccupations, angoisses, impatience chronique, etc. Tous ces défauts peuvent être résorbés grâce aux exercices de méditation facile que je partage avec vous aujourd’hui.

Méditer, c’est donc un excellent moyen de changer, quand on est dans une dynamique de transformation personnelle et qu’on se rend compte qu’il faudrait qu’on commence à penser et agir différemment de ce que l’on a toujours fait.

Donc, faire un effort pour se reconnecter avec soi-même, c’est toujours quelque chose de bénéfique.

Méditer, cela aide à cultiver plusieurs vertus qui sont très utiles pour le changement, telles que :

  • la patience
  • la confiance
  • le lâcher-prise
  • le calme
  • la sérénité

Qu’est-ce que m’a apporté la méditation en pleine conscience ?

Pour reprendre les propos de mon ami François Lemay, méditer, c’est apprendre à bien rien faire. C’est pour cela que c’est quelque chose de tellement efficace pour nous aider à lutter naturellement contre le stress et l’angoisse. D’ailleurs, je vous recommande chaleureusement son site dans lequel vous trouverez des tas d’articles hyper inspirants pour vous aider à bénéficier notamment de tous les bienfaits de la méditation et de la pleine conscience… Je vous invite à découvrir ses propos hyper inspirants dans cette interview :

Comment je n’ai pas appris à méditer… Ou pourquoi on ne peut pas « apprendre » à méditer

Lorsque j’ai commencé à pratiquer la méditation, je me suis confronté à de nombreux obstacles. En voici la liste, ainsi que la façon dont j’ai fait pour les contourner.

  • Mes pensées m’emportaient toujours!
  • Je me décourageais sans cesse
  • Je m’ennuyais

La vérité, c’est que la méditation n’est pas quelque chose qui s’apprend, mais qui se pratique. Méditer, c’est aller à l’encontre de tout ce que l’on nous apprend toujours dans notre société. Au niveau neurobiologique, en méditant, on expérimente quelque chose qui est complètement différent de ce que l’on a toujours fait. C’est pour cela qu’il est totalement normal de ressentir des moments de grande frustration lors de notre apprentissage de la méditation. Parce qu’il s’agit d’une pratique plus qu’un apprentissage, justement. Parce qu’il ne faut pas apprendre quelque chose pour l’appliquer, mais pratiquer pour apprendre, ce qui est totalement différent.

Et cette pratique, il faut la poursuivre jusqu’à ce que la méditation nous soit un état naturel, qui nous aide dans notre quotidien.

Comment faire pour méditer : ma méthode en 6 points clefs

  1. J’ai pratiqué quotidiennement
  2. J’ai arrêté de me prendre la tête 😉
  3. J’ai intégré des exercices de méditation rapides dans mon quotidien
  4. Je me suis concentré sur mon corps
  5. Je me suis appuyé sur mes valeurs. Après tout, j’ai réalisé une chose : Méditer, ce n’est rien d’autre que se reconnecter avec nos valeurs les plus fondamentales pour les remettre au premier plan dans notre quotidien.
  6. J’ai cessé d’attendre des résultats

Que faire quand on a l’impression de ne pas réussir à méditer?

Tout d’abord, il ne faut pas se décourager. Il faut savoir que dans l’absolu, il n’y a pas de mauvaise méditation. Méditer, c’est juste apprendre à se reconnecter avec soi-même de façon différente. C’est apprendre à déconnecter ce petit hamster parlant qui fonctionne H24 en pilote automatique dans notre cerveau.

Le secret, dans la méditation, ce n’est pas d’y arriver du premier coup. C’est de recommencer sans cesse, de persévérer, de ne pas lâcher l’affaire. Pour cela, je vous conseille, au moins au début, de varier votre pratique.

Pour méditer, on peut le faire de différentes façons, et sous forme d’exercices que l’on peut facilement intégrer à notre quotidien.

Mon but, aujourd’hui, c’est de vous proposer des solutions qui vous aideront facilement d’accéder aux bienfaits de la méditation et de la pleine conscience. Ce sont des outils et des astuces tellement simples à appliquer, que pour les mettre en oeuvre, je ne vous demanderai que 2 choses :

  • de l’application
  • de la persévérance

Ces petits exercices, il vous faudra les faire avec goût. De nombreuses études ont été réalisées sur la meilleure façon pour apprendre quelque chose de nouveau, et il a été découvert que pour apprendre de nouvelles choses, de nouvelles techniques, de nouvelles compétences, le mieux, c’est encore de faire les choses avec enthousiasme. Alors, la première des choses à mettre en oeuvre dans ces exercices de méditation facile que je vais vous proposer aujourd’hui, c’est de les appliquer avec tout votre Amour, avec toute votre énergie créatrice.

La deuxième des choses à mettre en oeuvre pour apprendre à méditer facilement, c’est de persévérer. Apprendre quelque chose de nouveau, ce n’est pas facile. Surtout à cause de ce que l’on nomme les « zones de frustration » de l’apprentissage. Vous savez, ces moments où on a l’impression qu’on n’avance pas, qu’on n’apprend rien, qu’on n’y arrivera jamais. Si vous voulez apprendre quelque chose de nouveau, il vous faudra en passer par cette étape, et continuer vos efforts pour la dépasser. Le maître mot, quand on veut apprendre à méditer ou à accéder à la pleine conscience, c’est donc avant tout de continuer.

Exercices de méditation simples à réaliser au quotidien pour ceux qui n’arrivent pas à méditer

 

1. L’exercice de l’intervalle

Au début de ma pratique méditative, j’avais beaucoup de mal à me détacher de mes pensées. Et même si je ne comptais pas obtenir de résultats précis, c’était très décourageant pour moi de me rendre compte qu’après deux semaines d’exercices quotidiens, je ne parvenais toujours pas à accéder à ce que je m’imaginais être une « bonne » méditation. Mais cela, c’était avant que je découvre l’exercice de l’intervalle. Grâce à cet exercice, je suis parvenu à accélérer de façon incroyablement rapide mes progrès en méditation.

Voici ce que vous pouvez faire pour parvenir, vous aussi, à méditer facilement grâce à l’exercice de l’intervalle :

  • Asseyez-vous ou allongez-vous confortablement
  • Concentrez-vous sur votre respiration
  • Laissez aller et venir vos pensées sans chercher à les contrôler
  • Repérez cet instant, parfois microscopique, de silence, entre l’enchaînement de 2 de vos pensées
  • Une fois que vous avez repéré cet intervalle, placez votre concentration dessus
  • Petit à petit, cherchez à faire grandir cet intervalle, même si cela doit se compter en millisecondes
  • Apprenez à aimer cet instant de silence, d’intervalle entre deux pensées.
  • Toutes les fois que vous le pourrez (dans une file d’attente, en voiture, à la caisse du supermarché, en attendant votre tour chez le médecin, à un feu rouge, etc.) reprenez l’exercice.

2. L’exercice de l’arbre 🌳

Un très bon exercice, c’est de s’asseoir face à un arbre, et d’en observer la première branche. J’aime me « plonger » dans cet arbre. En détailler chaque feuille, une à une, puis passer à une autre branche. Je pourrais passer des heures ainsi… Après les branches, les feuilles, j’aime observer le tronc : je regarde avec attention chacune des rainures, chacune des aspérités du tronc. J’ai alors l’impression que mon esprit prend son envol, c’est très particulier à expérimenter, essayez, vous verrez… 🙂

Et pour nos amis urbains, qui n’ont peut-être pas la chance de pouvoir observer des arbres, une astuce : ça marche aussi avec les brocolis, mais en plus petit!

3. L’exercice de l’origine de nos pensées

Cet exercice, je l’ai tiré d’une anecdote incroyablement intéressante que j’ai entendue dans une vidéo de David Lefrançois. Dans cette vidéo, David explique qu’on a découvert, grâce aux blagues vaseuses d’une poignée d’étudiants éméchés, qu’en se posant une seule question, une simple question, on pouvait accéder de façon quasi immédiate à un état de méditation que certains moins bouddhistes mettent plusieurs années de pratique quotidienne à atteindre. Cette question, c’est : « Quelle est l’origine de ma prochaine pensée? »

Alors, quand vous avez l’impression que les choses ne vont pas bien dans votre vie, quand vous pensez que les choses ne fonctionnent pas comme elles le devraient, quand vous avez du mal à prendre du recul par rapport aux événements, aux circonstances, je vous invite à vous poser en silence et à vous demander : « Quelle est l’origine de ma prochaine pensée? »

Vous verrez qu’il s’agit d’un moyen infaillible et incroyablement efficace pour parvenir à arrêter ce petit hamster qui s’agite perpétuellement dans notre tête et à prendre du recul sur la façon dont nous réagissons et dont nous pensons.

4. L’exercice de la respiration, ou comment méditer pour les « nuls » 

Pour tous ceux qui pensent qu’ils sont vraiment trop nuls et qu’ils ne réussiront jamais à méditer « convenablement », laissez-moi vous donner un outil qui vous aidera : observez. La meilleure des façons pour accéder à vous-même d’une façon différente, pour créer une séparation entre vous et le flux de votre quotidien, c’est encore de vous regarder et de regarder le monde qui vous entoure comme si vous étiez un observateur extérieur.

Et la chose immédiatement et toujours disponible et la plus simple à observer, c’est votre respiration. Si vous êtes convaincu des bienfaits de la méditation mais que vous pensez ne pas être capable de méditer, faites juste ceci : programmez, chaque matin, votre réveil 5 minutes plus tôt. Quand vous vous levez, allez vous asseoir sur une chaise (loin de votre lit, je vois d’ici les petits malins qui s’imaginent pouvoir recommencer direct à dormir 😉 On ne me la fait pas, à moi…)

Programmez une deuxième alarme de réveil 5 minutes plus tard. Pendant ces 5 minutes, fermez les yeux, et concentrez-vous sur votre respiration. Ne cherchez pas à en modifier le rythme. Contentez-vous de vous observer respirer. Pendant 5 minutes. Bien sûr, surtout au début, vos pensées auront tendance à recommencer à vous emporter de-ci, de-là, au gré des mouvements de votre fichu petit hamster interne. 🐹

Ne vous focalisez pas sur cela. Contentez-vous de rester éveillé pendant 5 minutes, de rester assis sur votre chaise, et de vous sentir respirer. Et toujours, revenez à votre respiration. Comprenez bien une chose : la méditation, cela n’a rien de compliqué. En fait, méditer, ce n’est qu’un truc. Un vulgaire truc. Quelque chose que vous pourrez acquérir à la seule condition de faire preuve d’un peu de patience.

Pour ceux qui pensent qu’ils ne peuvent pas arriver à méditer

1. N’attendez aucun résultat

Pour vraiment méditer, pour bien méditer, le secret, c’est de s’ouvrir. Le bon méditant, ce n’est pas quelqu’un qui ferme très fort les yeux en se donnant une baffe à chaque fois qu’il repense à quelque chose. Quand on médite, on lâche-prise. On s’accepte comme on est à 100%. En fait, un bon méditant, c’est avant tout quelqu’un qui a compris le fonctionnement de son mental et qui a cessé de se battre avec lui.

2. Pour méditer, pas besoin de changer de vie!

Méditer, c’est juste parvenir à être suffisamment détaché des événements extérieurs pour vivre pleinement l’instant présent et redécouvrir à 100% les beautés qui y sont cachées.

Vous l’aurez compris, méditer, c’est se reconnecter avec qui nous sommes VRAIMENT.

Si j’ai écrit cet article pour vous aujourd’hui, cet article long, très documenté et plein d’astuces pour vous aider à aller mieux dans votre quotidien, c’est pour vous aider à changer votre vie, à avancer dans votre vie. Ce qui est important, c’est d’aider le plus de gens possible à aller mieux, à avancer, à transformer leur quotidien, leur propre vie, ainsi que celle de leur entourage. Vous aussi, vous pouvez contribuer à cette mission que je me suis fixé, cette mission qui consiste à devenir un leader du coeur. Pour cela, je vous propose de me laisser dans les commentaires votre témoignage, en expliquant à quel point ces exercices simples à mettre en place vous ont aidé et ce qu’ils vous ont permis de transformer dans votre existence, au quotidien.Et si vous voulez aller plus loin, je vous recommande un autre de mes articles, qui vous aidera encore plus à vous relaxer dans votre quotidien.

Veux-tu une Vie plus Épanouie?

- Je vais découvrir les 10 stratégies pour devenir plus heureux 

- Les  7 étapes clefs pour être moins stressé

- La stratégie à adopter pour devenir la meilleure version de moi-même! 

Oui, je veux rejoindre le mouvement des passionnés qui veulent vivre une vie plus épanouie !

 

You have Successfully Subscribed!