On a parfois l’impression que certaines personnes sont faites pour le bonheur et d’autres pour le malheur et l’échec. Dans mon cabinet de coaching, je vois malheureusement plus de ces personnes que l’on pourrait classer dans cette deuxième catégorie. Mais le succès du coaching démontre heureusement qu’on ne peut pas classer les gens ainsi, que nous ne sommes pas faits pour être heureux ou malheureux, mais que toute est question d’attitude.

Si certaines personnes semblent être faites pour être heureuses, c’est simplement qu’elles adoptent la bonne attitude face à la vie. Et la bonne nouvelle, c’est que cet apprentissage est possible. A tout moment. Que vous ayez 15, 35, 55 ou 75 ans, il vous est toujours possible de modifier votre existence. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Ne dites jamais que c’est trop tard.

Vous pensez avoir connu des échecs, vous pensez avoir tout perdu ? Ce qui est passé est révolu, vous ne pourrez jamais revenir dessus. Ce n’est pas la peine de vous poser des questions, si vous avez perdu quelque chose, vous l’avez perdu. En revanche, l’avenir est là, devant vous, et il sera ce que vous en ferez. Ne pleurez pas ce que vous avez perdu. Prenez vos échecs comme une leçon, comme une occasion supplémentaire d’aller de l’avant.

De la part de quelqu’un qui a su que c’était possible

Croyez moi, je suis moi aussi passé par là. J’ai tout perdu au point que je n’avais plus 50 cents dans ma poche ni sur mon compte. Ce que l’on peut appeler une perte ou un échec, moi je l’appelle un résultat défavorable (parce que les mots que nous utilisons ont leur importance !). Ces épreuves n’ont fait que me renforcer. Elles m’ont donné l’ultime conviction que je ne pouvais plus accepter une vie misérable. En revanche, mon associé a considéré les choses différemment. Malgré ses capacités admirables, malgré ses ressources financières considérables, il a mis tous ses rêves au placard. Il s’est dit : « Tout est fini. J’ai échoué. L’investissement et la belle vie, ce n’est pas fait pour moi. ». Il s’est assis sur une chaise et il a choisi de baisser les bras. Pas moi. Je savais que le bonheur et le succès étaient à ma portée, même si sur le moment ils semblaient se refuser à moi. 

Vous avez toujours la possibilité de tout changer. 

Sachez que je comprends vos difficultés.

Sachez que je comprends là où vous êtes.

Ne pensez pas que vous êtes seul.

Peut-être que je n’ai pas connu les mêmes difficultés que vous, mais moi aussi, j’ai traversé un épineux chemin.

Je peux vous dire une chose, un conseil qui vous servira : gardez cette certitude que vous y arriverez un jour.

Dans les moments les plus difficiles que j’ai traversés, j’ai toujours su que j’y arriverais. Dans les moments les plus durs, quand les gens se moquaient de moi, qu’ils me raillaient, j’ai toujours continué à penser qu’un jour, je ferais la une des journaux. J’ai toujours continué à m’imaginer en train de faire des interventions sur les plateaux TV, en train de parler à côté de grandes personnalités.

J’ai vu tout cela et j’ai cru à cela dans les moments où je n’avais rien à manger, où je n’avais rien pour m’habiller, ni pour me payer un moyen de transport en commun.

J’ai toujours su que je pourrais réussir, que je pourrais y arriver, même quand à l’école j’avais les notes les plus faibles que vous pouvez imaginer. Je savais déjà à l’époque que si j’avais ces résultats, ce n’est pas parce que ces notes me reflétaient moi-même, mais parce que le travail que j’avais fourni était insuffisant. Quand mes professeurs se moquaient de mes réponses et de mes ambitions, j’ai toujours continué à écouter cette certitude.

Cette certitude, elle est innée en nous. C’est quelque chose que nous possédons tous.  Cette certitude, nous l’avons tous au fond de nous avant qu’elle ne soit détruite par notre environnement.

Nous avons tous en nous cet amour, cette aspiration à vivre bien, à vivre mieux. Ce n’est pas une invention. Il n’y a personne sur la terre qui veuille vivre misérablement. Mais cette certitude, nous la tuons, nous la lâchons, nous ne l’écoutons pas. Ecoutez cette voix qui est en vous et qui vous attire vers le haut. Cessez d’écouter ces petites voix qui vous disent que, de toute façon, la souffrance fait partie de la vie, ces petites voix qui justifient tout, qui font tout pour que vous ne changiez pas, pour que vous restiez à l’intérieur de votre zone de confort.

Cessez de chercher des excuses pour vous justifier. La justification est une faiblesse. C’est une erreur. Ne tombez pas dedans. Cessez de vous chercher des justifications, choisissez plutôt de considérer la vie comme une correction continue, comme une leçon continue, sans que vous ayez à éprouver le besoin de justifier ce qui est passé et révolu.

Mais qu’est-ce exactement que cette certitude dont je vous parle depuis le début de cet article ? Cette certitude, c’est ce qui peut faire toute la différence. Vous vous dites peut-être que vous, vous avez déjà tout essayé. C’est une phrase que j’entends souvent dans la bouche de mes coachés ou dans les séminaires et les conférences que j’anime. Vous vous dites peut-être que, pour une raison que vous ne vous expliquez pas, vous n’arrivez pas à être heureux, que c’est comme ça, que vous êtes comme ça.

Mais laissez moi vous dire une chose : Non, vous avez pas tout essayé. Cette certitude, c’est cette chose que vous n’avez pas encore essayée et qui fera toute la différence. 

Vous voulez me prendre au mot? Parfait ! Prenez une feuille et notez tout ce que vous avez déjà essayé. Notez tout. C’est fait? Très bien. Regardez votre feuille. Je parie qu’au grand maximum, vous avez noté 10 choses différentes que vous dites avoir essayé et qui ont échoué. Et le plus souvent, quand mes coachés font cet exercice et qu’ils regardent la feuille, ils se rendent compte qu’en fait, ils ont essayé la même chose 10 fois de suite.

Cette certitude, c’est une force que vous allez faire croître en vous, que vous allez faire grandir en vous, et qui vous aidera à sortir de ce schéma d’échec que vous vous évertuez à reproduire depuis des années. Cette certitude, c’est une nouvelle idée que vous allez faire naître dans votre subconscient, une idée qui vous guidera au-delà de vos espérances. Une idée qui dit : « Peu importe ce que tu as fait (ou ce que tu n’as pas fait) jusqu’à maintenant. Peu importe ce que les autres pensent ou disent de toi. Peu importe l’idée que tu as de toi-même jusqu’à cet instant. ».

Ma solution pour être heureux : #1 Gardez la certitude

Photo de la conférence d'Abdelkhir Zabat à Seltz

Copyright : La Vie Epanouie

J’ai su qu’un jour on me tendrait la main, alors même que je vivais des moments terribles

aux yeux des autres. Quant à moi, je n’ai jamais considéré que ma situation était terrible. Même si, enfant, je faisais 20 kilomètres à pied aller-retour tous les jours pour aller à l’école sans rien avoir dans le ventre, je ne pleurais pas cette situation. Au contraire, je profitais de ce trajet pour être heureux, pour chanter, pour penser, pour admirer la nature, pour échanger avec d’autres personnes. Pour moi, ce trajet n’était pas une épreuve, mais une occasion de découvrir de nouvelles choses que je ne connaissais pas jusqu’alors.

Cette certitude, elle ne m’est pas propre. Cette certitude, elle se trouve en chacun de nous. Cette certitude, elle se trouve en vous, en moi, et même dans la nature.

Si vous voulez apprendre à être heureux,à connaître le succès, la première des choses à faire, c’est de renouer avec cette certitude que vous pouvez réussir. Cultivez cette certitude, malgré vos doutes. Faites fi de toutes ces idées si imprimées en vous, de toutes ces pensées qui disent que vous êtes nul ou encore que vous ne pourrez jamais y arriver. De telles idées vous ont accompagné pendant des années, soit. Mais vous ont-elles jamais aidé ? Vous ont-elles jamais permis d’avancer et d’aller de l’avant ? Vous savez bien que la réponse est non ! Tentez alors l’expérience : Osez franchir le pas et abandonnez ces pensées cancéreuses.

Vous êtes accro aux idées destructrices ? Vous êtes trop habitué à ce type de ruminations pour parvenir à y renoncer du jour au lendemain ? Je vais vous donner ma méthode pour changer votre façon de penser : Grâce à cette méthode, moi aussi, j’ai réussi à changer, et j’ai aidé des milliers de personnes à transformer leur vie. Si toutes ces personnes ont réussi à changer leur vie grâce à cette méthode, cela signifie que vous le pouvez aussi.

Si vous avez l’habitude de lire mes articles sur ce blog, vous savez que j’affectionne particulièrement les images utilisant la nature. La nature nous est pleine d’enseignements. Nous gagnerions à être plus attentifs aux leçons qu’elle nous délivre, nous aurions beaucoup à en apprendre ! Laissez-moi vous expliquer l’importance de garder cette certitude tout au long de votre vie.

Prenez une graine dans la nature. La certitude se trouve dans cette graine. On ne voit pas cette certitude, mais dès que la graine tombe dans la bonne terre, elle pousse, elle fleurit et elle devient un grand arbre, un arbre grâce auquel on respire, à l’ombre duquel on se repose et dont on mange les fruits. Cet arbre, c’est le plus fidèle compagnon de notre vie. Cet arbre, c’est le bois du berceau dans lequel nous dormions quand nous étions petit, c’est le bois du feu qui nous réchauffe, c’est le bois de la canne sur laquelle nous nous appuyons lorsque nous vieillissons, et c’est aussi le bois de notre cercueil lorsque nous terminons notre existence.

Comme ce bois vous a gardé et suivi, tout au long de votre vie, gardez cette certitude. Ne lâchez rien. Persévèrez. Laissez cette certitude vous suivre partout et tout au long de votre vie.

Des enfants sautent de joie

Source : Stocksnap.io

Vous êtes différent. Vous le savez. Vous n’êtes ni ces idées noires, ni cette vision sombre. Vous savez au contraire que vous portez cette force en vous. Vous savez que vous pouvez vous en sortir, que vous pouvez vaincre, que vous pouvez réussir. Vous savez bien qu’au fond de vous, tout au fond, sous des couches de poussières de dévalorisation, de culpabilité et de regrets, il y a en vous un super héros. Il y a quelqu’un en vous qui peut transcender cette vie, cette existence, qui peut en faire quelque chose de vrai, de beau, de bien. Cette certitude, elle vous dit qu’il y a encore plus beau que de réussir : c’est réussir après avoir échoué. C’est se relever. Cette certitude, elle vous apprend à considérer vos faiblesses comme une force, comme un défi à relever.

Apprenez à exploiter vos faiblesses, apprenez à les transformer en alliés. Vos faiblesses, c’est l’histoire que vous raconterez un jour. Vos faiblesses, c’est quelque chose qui vous renforce.

Si je n’avais pas connu toutes ces difficultés, je n’aurais rien à vous raconter aujourd’hui.

Ma solution pour être heureux : #2 Cessez d’attendre des résultats

Si vous êtes un habitué du développement personnel, vous avez sûrement déjà lu cette phrase : « La voie du bonheur n’existe pas. Le bonheur est la voie ». Peut-être ne comprenez-vous pas ce que signifie cette idée. Et pourtant, je vous assure que cette phrase gagne à être comprise, car elle est pleine d’enseignements.

Cela peut paraître paradoxal, mais la réussite viendra quand vous cesserez d’en attendre des résultats. 

Il y a un bonheur caché dans le fait de se forcer à être heureux, sans en attendre des effets sur votre vie matérielle. Changer votre façon de penser attirera vers vous les personnes et les opportunités que vous attendez. Mais le vrai bonheur, c’est de réussir à s’affranchir de toutes ces contingences matérielles. le vrai bonheur, c’est de trouver la joie en soi-même. Quelles que soient les circonstances de votre vie, vous pouvez choisir d’être heureux. Regardez votre entourage, regardez vos proches. Ceux qui sont le plus heureux sont-ils ceux qui sont le plus riches, ceux qui ont le meilleur poste, ceux qui ont le plus d’amis? Non. Ceux qui sont le plus heureux sont ceux qui ont décidé de l’être, de le devenir. Le bonheur est un parti pris. Pourquoi vous en priveriez-vous ?

Le vrai bonheur dans la vie, c’est de servir le plus grand nombre de gens possible. C’est de faire le Bien de façon désintéressée, sans rechercher de récompense. 

Combinez la recherche de votre intérêt personnel avec celle de l’intérêt des autres, c’est comme cela qu’on atteint la grandeur.

N’oubliez pas d’aimer. Aimer, c’est magique, c’est encourageant, cela renforce. Cela soulage. Aimez, et vous recevrez le même amour. C‘est une denrée rare, mais vous savez la loi de l’offre et de la demande est une réalité. Si on n’offre pas quelque chose, on ne peut pas le trouver.

Des jeunes filles rient aux éclats

Source : Stocksnap.io

Ma solution pour être heureux : #3 Pardonnez et lâchez prise.

Pardonnez, car le pardon, c‘est la force qui aide à avancer, qui pousse vers le haut.

La rancune, c’est la seule chose qui tire vers le bas. C’est une émotion qui nous place dans la médiocrité.

Si vous avez commis une faute grave, pardonnez-vous et continuez à avancer.

Si vous avez simplement commis une négligence, corrigez ce que vous avez fait et avancez. Ce qui est passé est passé, on ne peut pas le revivre, on ne peut pas le refaire. Ce n’est pas pour autant une excuse pour ne pas travailler, ou pour ne pas prendre de responsabilités.

Si on a fait un mauvais geste envers nous, pourquoi, par notre rancune, nous rabaisserions-nous à reproduire ce geste une deuxième fois?

Pardonner, ce n’est pas une faiblesse. Pardonner, cela nous renforce. Cela permet de donner une autre chance à l’autre et à vous-même, de confirmer et de renforcer cette certitude que tout est possible, que nous pouvons y arriver, et que les autres peuvent y arriver.

Lâchez prise. Quand vous trouvez que tout est contre vous, passez à côté de ce qui vous bloque. Lâcher prise ne veut pas dire ne pas travailler, mais cela signifie que vous laissez ce sujet à votre subconscient afin qu’il le traite à sa façon.

Pour de nombreux sujets, j’étais sans solution. J’ai alors laissé reposer ce sujet, et la solution est venue toute seule, en me promenant, en voyant quelqu’un dans la rue, ou un animal dans la nature, une idée me venait alors, et c’était elle : ma solution.

Ma solution pour être heureux : #4 Continuez à avancer et à croire en vous. Mais ne cherchez pas à avoir raison.

Il vous faut croire en vous-même et en vos idées. Accrochez-vous. Le jour où tout deviendra réalité, où tout se manifestera, ce jour-là, tous ceux qui n’ont pas cru en vous vous diront : « On savait, on a cru, on a vu en toi que tu pourrais faire cela. » Ils vous diront que s’ils ne vous ont pas soutenu, cela n’avait rien de personnel, c’est juste qu’ils voyaient que vous veniez de tellement loin,  qu’ils n’étaient pas habitués à voir les choses de cette manière, qu’ils ne pouvaient pas les accepter ainsi. Mais ils vous diront qu’au fond d’eux, ils avaient vu que vous portiez quelque chose de spécial en vous.

Ne cherchez pas à avoir raison. Ne cherchez pas à convaincre les autres.

Croyez en ce que vous croyez. Ne changez pas.

Quand vous y arriverez, ce seront les autres qui changeront.

Vous n’avez pas besoin d’avoir raison, vous avez seulement besoin de vivre en harmonie avec les autres. Dès qu’on réussit, les autres changent d’eux-mêmes, et ils adoptent nos idées.

Celui qui a inventé l’Iphone n’a pas eu besoin de dire aux autres que l’Iphone est un très bon téléphone. C’est parce que son produit était bon que les autres l’ont adopté. La belle vie, c’est de vivre en paix, ce n’est pas d’avoir raison.

Croyez-moi. Les choses dont je parle ne sont pas des propos vides de sens. Les choses dont je parle ont aidé des milliers de gens, à commencer par moi-même. Osez sortir de votre zone de confort. Osez sortir des sentiers battus. Osez adopter une méthode qui marche. Qu’avez-vous à perdre ? Rien. Au contraire, vous avez tout à y gagner.

 

Veux-tu une Vie plus Épanouie?

- Je vais découvrir les 10 stratégies pour devenir plus heureux 

- Les  7 étapes clefs pour être moins stressé

- La stratégie à adopter pour devenir la meilleure version de moi-même! 

Oui, je veux rejoindre le mouvement des passionnés qui veulent vivre une vie plus épanouie !

 

You have Successfully Subscribed!