Aider ses enfants à s’organiser facilement : c’est possible

Imaginez un instant : Vous rentrez le soir, après une journée de travail. Vos enfants, que vous avez récupéré à l’école ou chez la nounou, ôtent leurs chaussures, les rangent dans l’étagère du couloir, et posent soigneusement leur cartable à côté du porte-manteau. Après leur goûter, ils prennent l’initiative de poser leur bol et leur cuillère dans le lave-vaisselle. Ils jouent pendant une demi-heure, rangent leurs jeux, puis viennent spontanément vous voir : « Papa / Maman, j’ai des devoirs ! Tu peux m’aider, s’il te plaît ? ». Vous vous asseyez ensemble au bureau. Trois quarts-d’heure plus atrd, tout est fait : votre enfant vous embrasse, il range ses affaires et prépare son sac pour le lendemain, puis il remonte jouer. Le soir, au coucher, les choses se passent dans le calme : Votre petit écoute son histoire avec plaisir, et il / elle est fier de vous montrer qu’il / elle est capable de prendre sa douche seul(e), de se brosser les dents et de s’habiller pour la nuit.

Oui, l’enfant organisé existe (et c’est même peut-être le vôtre !)

Tout cela vous semble bien idéal ? Impossible, dites-vous ? Et si je vous disais que votre enfant que vous trouvez râleur, paresseux, peu coopératif et désagréable peut se changer en quelqu’un d’adorable, coopératif, organisé, ordonné et motivé ? Et si je vous disais qu’il vous est possible de bouleverser votre vie ainsi que celle de vos enfants grâce à des techniques simples et des petites astuces du quotidien ?

Prêt pour un changement de vie radical ? Alors embarquez avec moi pour ce nouveau monde dans lequel nous aidons nos enfants à s’organiser, à coopérer et à se transformer… (et nous avec !)

Comment aider nos enfants à s’organiser, 1ère étape : responsabiliser son enfant

La première étape, pour responsabiliser son enfant, c’est… De lui laisser faire les choses.

Laisser agir les enfants par eux-mêmes

En tant que parent ou en tant qu’adulte encadrant, nous avons toujours trop tendance à dire… « non ». Trois lettres si simples à prononcer, parce qu’elles nous évitent des risques, du nettoyage supplémentaire, ou des efforts en plus. Trois lettres si simples, oui, mais qui n’aident pas nos enfants à grandir, ni à se responsabiliser.

Alors faisons davantage confiance à notre progéniture, et faisons l’effort de prononcer un « oui », aussi souvent que possible. Et pour responsabiliser tout en sécurité, n’hésitons pas à commencer nos phrases par : « Oui, mais… »

« Oui, mais tu regardes à droite et à gauche avant de traverser »,

« Oui, mais tu ne casses rien. »

« Oui, mais tu ne laisses pas ton petit frère tout seul. »

Comment s’organiser avec les enfants : Montrer l’exemple

La deuxième des choses que nous pouvons faire pour aider nos enfants à se responsabiliser, c’est de leur montrer l’exemple. Vous ne voulez plus entendre de gros mots à la maison ? Vous ne voulez pas que votre enfant traverse la route en dehors du passage piéton ? Vous ne voulez pas qu’il traverse au rouge ? Vous voulez qu’il prépare ses affaires scolaires le soir ( et pas le matin, juste avant de partir…). Vous savez par où commencer ! 😉

Détailler les tâches et lister le matériel

Vous en avez assez que votre petit dernier reçoive des « croix » de sa maîtresse parce qu’il n’a jamais son matériel ? Vous ne comprenez pas pourquoi il n’a jamais de gomme, alors que chaque soir, vous lui dites de préparer son cartable pour le lendemain ?

Je vais vous poser une simple question : Vous êtes-vous déjà mis à la place de votre enfant ? Oui ? Alors dites-moi, si vous aussi, vous aviez chaque soir à préparer votre trousse d’école, et que vous ne deviez rien oublier, sous peine de devoir emprunter à votre voisin de classe crayons, ciseaux et tube de colle, que feriez-vous ? Eh, oui ! Je vous le donne en mille : Vous feriez une liste ! Si donc vous, l’adulte, vous avez besoin d’une liste, c’est qu’il en faut une pour votre enfant ! Ce que je vous conseille, c’est, en début d’année, de plastifier la fameuse liste de fournitures scolaires, après avoir soigneusement souligné au stylo fluo les éléments qui feront l’objet d’un contrôle régulier durant l’année (comme les fournitures de la trousse, par exemple). Si vous avez des enfants qui savent déjà écrire (ou taper sur un clavier), vous pouvez aussi leur demander d’écrire ou de recopier cette liste eux-même au propre, et pourquoi pas de la personnaliser par de jolis dessins ou des étiquettes. Ainsi, lorsque vous rappellerez à vos enfants le soir de préparer leur sac pour le lendemain, ils se feront une joie de prendre leur petite liste « comme les grands » et de contrôler une par une leurs fournitures scolaires et leurs affaires.

De même, si votre sempiternel cheval de bataille porte le nom de : « range ta chambre », il pourrait être utile de ne plus énoncer le problème sous cette phrase trop générale pour être utile, mais de détailler ce que vous voulez. Vous-même, lorsque vous avez 30 minutes pour rendre la maison « potable » parce que des amis débarquent à l’improviste, que faites-vous? Vous faites mentalement une liste de vos priorités. Ensuite, vous effectuez chacune des tâches une par une et le plus vite possible. Pour aider vos enfants, au lieu de leur dire de ranger leur chambre, vous pouvez ainsi commencer par leur rappeler où se rangent les Playmobil ou les Duplo. Puis, lorsque vous voyez que c’est fait, vous pouvez leur demander de faire leur lit, de ranger les crayons ou les livres.

À parent organisé, enfant heureux !

Vous voulez que votre enfant n’oublie jamais le matin les livres à rapporter à l’école, les chaussons de sport, le sac de piscine ni le petit goûter ? Il peut être alors utile de prévoir ce que l’on appelle une « rampe de lancement ». De quoi s’agit-il ? D’une grande étagère, d’un buffet ou de tout meuble bas (en tout cas suffisamment pour être à la portée de tout un chacun) et suffisamment long pour accueillir tous les effets de la petite famille, répartis dans des petits casiers individuels ou dans des paniers (un pour chaque membre de la famille) : ainsi, le soir, papa, maman, ou même l’enfant concerné, placera dans le panier de chacun la ou les choses à ne pas oublier pour le lendemain.

Et pour les enfants encore plus grands, pour les pré-ados ou les adolescents qui doivent se préparer eux-même à manger, ou qui doivent accueillir le plombier, rien de tel qu’un classeur de bord que vous mettrez à la disposition de vos plus grands et qui reprendra par écrit les consignes à tenir en cas d’urgence, les numéros importants à appeler « au cas où », quelques recettes de menus express, ainsi que des renseignements d’ordre administratif dont ils pourraient avoir besoin au quotidien.

Comment transformer le ménage, le rangement et l’organisation en quelque chose d’agréable ?

Surveiller son langage

En tant que parents et adultes accompagnant (occasionnellement ou non)  des enfants, nous sommes nombreux à attendre des enfants qu’ils rangent leurs affaires et qu’ils nettoient derrière eux. Et pourtant, nous sommes bien souvent les premiers à nous plaindre de ce que nous avons la vaisselle à faire ou le linge à accrocher. Si vous voulez que votre progéniture aime l’ordre, le rangement et l’organisation, il faudrait donc peut-être  que vous commenciez par aimer cela et … Par le montrer dans votre quotidien ! Comment? Eh bien, la prochaine fois que vous passez la serpillière, vous pourriez le faire en chantant. La vaisselle peut se faire en écoutant de la musique, ou une vidéo intéressante. Lorsque vous rentrez chez vous et que le salon est rangé et que l’entrée est balayée, soulignez-le ! Lorsque vous triez votre sac à main ou les étagères de la salle de bain, dites ce que vous faites à vos enfants et commentez cela par des termes tels que : « ça fait du bien, un peu de ménage, ça vide l’esprit ! », ou encore :  » Comme c’est agréable, de ranger… Je ne sais pas pour toi, mais moi, c’est une activité que j’apprécie ! ».

À force de vous entendre parler ainsi, vos enfants adopteront cette nouvelle manière de penser, et cela ne pourra que leur être bénéfique !

Autre petit conseil : veillez à vous adresser à votre progéniture ou aux enfants de votre entourage avec des phrases affirmatives et pas négatives. Je m’explique : si vous dites à votre enfant de ne pas faire une chose, il se focalisera beaucoup plus sur ce que vous ne voulez pas qu’il fasse plutôt que sur le fait que vous lui interdisez de faire quelque chose. En revanche, si vous lui dites : « Fais plutôt ceci, ou fais donc plutôt cela », son cerveau portera toute son attention sur ce qu’il a à faire de nouveau.

Retrouver l’aspect ludique pour mieux s’organiser avec les enfants

Donner une récompense à la clef

Dans une famille, tout le monde participe. Oui, mais… Pas toujours facile d’être équitable, quand on a un ado ronchon, une numéro 3 capricieuse, et un numéro 2 plutôt serviable avec maman… Le numéro 2 en question risque fort d’être rapidement sollicité à chaque fois qu’on a besoin d’un coup de main, et il risque de se rendre très vite compte que quelque chose ne tourne pas rond.

La solution ? Le fameux tableau des tâches ! Eh oui, en coaching comme dans la vie de famille, rien ne vaut la force de l’écrit ! Ce tableau permet de répartir équitablement les tâches entre tous les membres de la famille, afin de définir les responsabilités de chacun en fonction de son âge et de ses capacités. Si tout roule, et qu’à la fin de la semaine, chacun a contribué comme il le faut à la vie commune, une sortie au zoo ou à la piscine peut permettre de réjouir tout ce petit monde, tout en vous permettant de partager un beau moment ensemble !

Et, une fois que les enfants ont rangé leurs jouets, pourquoi ne pas leur proposer une partie de jeux de société ?

Transformer les corvées en jeux

Il est toujours plus agréable de travailler à plusieurs ! Pourquoi ne pas organiser une course avec pour thème : « Le premier qui range sa chambre », ou « le premier qui a fini de laver un des lavabos de la salle de bain » ? Vous pouvez aussi profiter de ce que vous avez un sujet dont vous voulez entretenir votre petit numéro 2 seul à seul pour lui profiter d’étendre le linge dans le jardin : vous alierez l’utile à l’agréable, tout en bénéficiant d’un coup de main appréciable !

Vous pouvez aussi profiter d’une après-midi jardinage pour montrer à vos enfants comment on plante une graine, ou comment on retourne la terre pour le potager. Le bain est aussi un bon moment pour faire participer vos enfants les plus jeunes à la vie de la maison : à la fin de leur barbotage, vous pouvez leur confier une éponge propre dans les mains, et leur demander de frotter la baignoire : ils seront ravis de le faire, et cela vous dépannera bien !

Comment aider son enfant à faire ses devoirs sans crise de nerfs

Pour aider son enfant à faire ses devoirs, il y a quelques trucs à connaître afin que tout se passe dans le calme et la sérénité (avouez, vous en rêvez !).

comment organiser nos enfants

  • Tout d’abord, prévoyez un endroit calme et isolé du reste de la maisonnée dans lequel votre enfant pourra faire ses devoirs
  • Soyez à ses côtés ! Même s’il est déjà grand, montrez que vous vous intéressez à ce qu’il fait, félicitez-le pour son travail et ses résultats.
  • Lorsque votre enfant se montre ennuyé par ses devoirs ou fatigué (et on peut le comprendre ! ), remotivez-le : Prenez le temps de discutez avec lui de ce qu’il a la chance d’apprendre, prenez un moment pour lui montrer tous les avantages qu’il aura à maîtriser les mathématiques ou encore la biologie.
  • Faites des pauses ! Si votre enfant s’acharne sur ses devoirs sans plus avancer, proposez-lui une activité qui lui permette de s’aérer le cerveau pendant un petit quart d’heure : emmenez-le faire une course en vélo, faites un jeu de société ensemble. Dix minutes plus tard, le retour aux devoirs se fera avec plus de motivation !
  • Ne vous énervez pas ! Cela ne ferait qu’empirer le problème. Si votre enfant à des difficultés à l’école, il ne le fait pas exprès. À vous de rester patient et de l’accompagner dans la douceur et la compréhension. Tout le monde n’est pas un philosophe en puissance ni un génie en maths !
  • And last but not least, prévoyez une « boîte à école » : une petite caisse ou un casier dans lequel votre enfant pourra réunir toutes ses affaires d’école qui restent à la maison (stylos de rechange, cahiers terminés, etc.).

Ces astuces qui aideront votre enfant à s’organiser :

Voici, en vrac, quelques astuces qui aideront vos enfants à mieux s’organiser dans leur vie de tous les jours. Ce sont de ces petites choses qui peuvent les aider à modifier leurs habitudes, et donc… À se transformer ! Ne négligez donc pas ces « petits riens » qui peuvent tout changer !

  • Dans l’entrée, placez un porte-manteau adapté à la hauteur de vos enfants, afin qu’ils puissent eux-même ranger manteau et bonnet (comme à l’école !)
  • Pensez praticité : placez les chaussons dans un panier près de la porte d’entrée, afin que vos enfants les trouvent dès qu’ils se déchaussent.
  • Prévoyez un petit bureau ou une petite table pour leurs coloriages, leurs petits bricolages et leurs éventuels devoirs : il est plus facile d’aimer ranger et nettoyer un endroit quand on sait qu’il s’agit de notre petite place bien à nous.
  • Dans leur armoire, ne placez en évidence que les vêtements de la saison en cours : cela leur permettra de s’habiller sans qu’ils se fassent gronder parce que non, décidément, un short au mois de décembre, ça ne passe pas, même s’il est joli !
  • Cachez une partie de leurs jouets : de toute façon, les enfants ne jouent jamais avec tous leurs jeux en même temps. Cela vous permettra d’en avoir moins à ranger, mais aussi de faire des heureux lorsque vous ferez un « roulement » et que vous leur présenterez les « nouveaux » jouets qui avaient passé l’hiver au grenier !
  • Votre enfant de 7 ans aimerait faire la vaisselle ou la serpillère, vous ne voulez pas gâcher son entrain, mais… Vous n’aimez pas l’idée qu’il touche ces produits de ménage dont vous savez bien qu’ils ne sont pas très bon pour la santé ? Pourquoi ne pas prévoir quelques produits naturels et faits maison pour nettoyer votre intérieur ? En 5 à 10 minutes, vous pouvez fabriquer vous-même un dépoussiérant ou encore un nettoyant vaisselle qui sera efficace, qui sentira bon, et qui sera sans danger pour votre petit(e) « Blanche-Neige » ou « Monsieur Propre » en puissance.
  • Pour les enfants les plus petits, vous pouvez aussi placer des « étiquettes-photos » sur les caisses à jouer afin de les aider à savoir où ranger leurs jeux : une image de Lego sur la caisse destinée à cet effet, par exemple, peut éviter bien des questions et des : « Oui, mais je ne sais pas où le ranger… ».
  • D’une manière générale, quand vous choisissez les contenants pour ranger vos diverses affaires, choisissez des meubles ou caisses plus grands que ce qu’ils peuvent contenir : prévoyez qu’un tiers de l’espace disponible reste vide. Nous rapportons tellement souvent de nouvelles choses à la maison qu’il vaut toujours mieux prévoir de l’espace pour ranger les nouvelles choses à venir !
  • N’oubliez pas : Pour les enfants, passer du temps avec Papa ou Maman à comprendre comment ils peuvent cuisiner un plat ou réparer un meuble leur est presque plus précieux que de faire un jeu !
  • Pour éviter les crises et autres : « Mais pourquoi tu as jeté ça ! », vous pouvez proposer à votre enfant de ranger ses « petits trésors » et autres choses précieuses (petits galets, bouts de papier, coloriage offerts par les copains / copines, morceaux de ruban, etc.), prévoyez une boîte à fourre-tout (aux dimensions raisonnables !) dans la chambre de votre enfant : quand la boîte déborde, c’est qu’il est temps de faire le tri ! Et pour responsabiliser votre bambin, rien de tel que de lui expliquer vous-même que, non, il ne peut pas TOUT garder, et qu’il lui faut trier ses affaires, et se résoudre à se séparer de certaines choses.

J’espère que ces conseils et astuces vous seront utiles, et qu’ils vous aideront à trouver un système au quotidien afin d’aider vos enfants à mieux s’organiser. Je vous invite, si le sujet vous intéresse, à lire mes autres articles de la catégorie « Rangement et Organisation ». Vous y trouverez de précieuses idées pour mieux vous organiser au jour le jour. En effet, il ne faut pas oublier une chose : Nos enfants sont de véritables éponges : ils prennent tout ce que nous leur montrons. Vous voulez une progéniture propre et organisée ? Commencez donc par remettre en question votre organisation personnelle ! Il sera plus facile pour toute la famille de mieux s’organiser dans un environnement désencombré, propre et agréable à vivre !

 

Veux-tu une Vie plus Épanouie?

- Je vais découvrir les 10 stratégies pour devenir plus heureux 

- Les  7 étapes clefs pour être moins stressé

- La stratégie à adopter pour devenir la meilleure version de moi-même! 

Oui, je veux rejoindre le mouvement des passionnés qui veulent vivre une vie plus épanouie !

 

You have Successfully Subscribed!